Les Bleues redeviennent séduisantes

Le football féminin se démocratise de plus en plus en France. Cela est notamment dû au fait que l’on possède une très belle équipe de France dans la discipline. Les icônes du football féminin en France sont Sandrine Soubeyrand, la détentrice du nombre de sélections avec 198 apparitions sous le maillot tricolore ainsi que Marinette Pichon, la meilleure buteuse de tous les temps avec 81 réalisations inscrites. Ces deux joueuses ont notamment contribué au développement du football féminin et à faire de l’équipe de France une équipe redoutable.

L’échec du championnat d’Europe 2017

Durant ces dernières années, les Bleues n’ont jamais cessé de progresser dans le classement FIFA mondial. Huitième nation mondiale en 2010, la France est aujourd’hui troisième. Une place sur le podium qu’elle occupe depuis 2015 d’ailleurs. L’effectif est de plus en plus qualitatif et l’essor du football féminin français se fait aussi grâce aux moyens mis par des clubs tels que l’Olympique Lyonnais ou le Paris Saint Germain. Les joueuses se professionnalisent davantage et peuvent maintenant rivaliser avec les meilleures nations internationales telles que les Etats Unis, l’Allemagne, l’Angleterre ou le Brésil. Les performances des Bleues dans les compétitions majeures prouvent cette belle progression. Incapables de passer le 1er tour d’une Coupe du Monde avant 2010, les filles de l’équipe de France termineront quatrième de l’édition 2011, et quart de finaliste en 2015. Qualifiées d’office pour la Coupe du Monde 2019, on attend une victoire des joueuses actuellement entrainées par Corinne Diacre. L’évolution est quasiment similaire dans les Championnats d’Europe. Quart de finaliste en 2009 puis en 2013, la France était alors attendu au tournant lors de l’édition 2017. C’est quasiment avec le statut de favori qu’elles abordent la compétition. Mais pourtant, tout va très mal se passer. Après une phase de poule poussive, les Bleues parviennent à arracher leur qualification. Mais la punition va tomber en quart de finale où elles se font éliminer par un adversaire supposé plus faible. La déception est terrible. Les Bleues semblent avoir perdu leur football.

bleues-foot

Des matches amicaux intéressants

Après cet échec, Olivier Echouafni perd sa place de sélectionneur au profit de Corinne Diacre. Une nouvelle dynamique semble alors s’être instaurée puisque les Bleues redeviennent séduisantes. On retrouve une qualité dans le jeu qui s’était perdu lors du dernier Championnat d’Europe. En témoigne les résultats obtenus dans la campagne de matches amicaux réalisés par la France depuis la cuisante élimination. C’est tout d’abord un match abouti qu’ont fait les françaises face à l’équipe féminine du Chili de football. Une victoire minimaliste sur le score de 1 but à 0 mais qui rassure un peu tout le monde. C’est surtout quelques jours plus tard que Marie-Laure Delie, Eugénie Le Sommer ou encore Gaëtane Thiney ont rassuré toute la France du football en battant assez facilement un adversaire coriace, à savoir l’Espagne. Une victoire nette sur le score de 3 buts à 1 qui permet de regonfler à bloc le moral des Tricolores. Une bonne chose avant la Coupe du Monde 2019 à venir.